Sorties récentes en SFFF
couverture du livre

Eriophora , de Peter Watts

Date de sortie : 17 septembre 2020

Editeur : Le Belial

Résumé de l'éditeur :

Ils sont trente mille. Ils voyagent depuis soixante millions d’années. Leur mission : déverrouiller la porte des étoiles…
Avez-vous jamais pensé à eux ?
Aux Progéniteurs, aux Précurseurs — qu’importe le nom que vous leur avez choisi cette semaine —, ces dieux anciens disparus qui ont laissé derrière eux leurs portails et leurs autoroutes galactiques pour votre plaisir ? Avez-vous jamais cessé de vous demander ce qu’ils ont vécu ?
Pas d’hyperespace de seconde main pour eux. Pas d’épaules de géant sur lesquelles se dresser. Ils rampent à travers la galaxie, pareils à des fourmis, en sommeil pendant des millénaires, se réveillant juste assez longtemps pour lancer un chantier d’un système solaire à l’autre. Ils vivent au fil d’instants répartis le long des millions d’années, au service d’ancêtres morts depuis une éternité, pour des descendants n’ayant plus rien de commun avec eux. À vrai dire, ce ne sont pas des dieux mais des ouvriers, des hommes des cavernes vivant dans des astéroïdes évidés, lancés dans une mission sans fin pour étendre un empire posthumain qui ne répond même plus à leurs appels…

Quelques avis de blogs :

Critique d'Apophis

Critique de l'Epaule d'Orion

Critique de "De l'autre côté des livres"

Critique de "Post It de la SFFF"

Critique de "Quoi de Neuf sur ma pile"

Critique de "Les lectures du Maki"

Mon avis :

*soupir de satisfaction* j'ai vraiment beaucoup aimé ce bouquin :) Voila enfin de la belle science-fiction, à la fois profonde et si simple... Ce livre représente globalement tout ce que j'aime dans la science fiction : - avant tout, au coeur se trouve une histoire humaine, de pseudos-humains enfermés sur un vaisseau à accomplir une tâche dont la raison profonde n'est pas franchement expliquée ici. C'est une histoire de sentiments, de bonheur, de sens de la vie, de liberté - en toile de fond, un univers dont on soupçonne, dont on effleure, la profondeur. Avec une histoire qui se base tout simplement sur des millions d'années ! Bref, lisez le ! Ne vous laissez pas effrayer par l'étiquette hard-sf : cela veut juste dire que l'auteur est rigoureux dans la science. Mais au fond, c'est bien un roman de personnes, de voyages, de destinée, et cela donne rudement envie de lire d'autres bouquins de l'auteur !