Sorties récentes en SFFF
couverture du livre

Vers les Etoiles , de Mary Robinette Kowal

Date de sortie : 7 octobe 2020

Editeur : Denoël Lunes d'Encre

Résumé de l'éditeur :

1952. Une météorite s’écrase au large de Washington, dévastant une grande partie de la côte Est des États-Unis et tuant la plupart des habitants dans un rayon de plusieurs centaines de kilomètres. Par chance, Elma York et son mari, Nathaniel, en congé dans les Poconos, échappent au cataclysme et parviennent à rejoindre une base militaire.

Elma, génie mathématique et pilote pendant la Seconde Guerre mondiale, et Nathaniel, ingénieur spatial, tentent de convaincre les militaires que la météorite n’a pu être dirigée par les Russes. Mais, ce faisant, ils découvrent que la catastrophe va dérégler le climat de manière irréversible et entraîner, à terme, l’extinction de l’humanité.

Seule issue : l’espace. Une coalition internationale lance un programme spatial de grande envergure… inaccessible aux femmes. Elma compte pourtant bien y prendre part et devenir la première Lady Astronaute.

Quelques avis de blogs :

Critique d'Apophis

Critique de Chut Maman Lit

Critique de Xapur

Critique de "Au pays des Caves Trolls"

Critique de "Les lectures du Maki"

Mon avis :

Voici un livre sur lequel je suis tout à fait partagé.
Pour : il s'agit d'une histoire très prenante, qui se lit toute seule, qui se replace dans un contexte historique intéressant et propose le début d'une uchronie assez folle sur le fond (la Terre se meurt, il faut coloniser l'espace, mais nous sommes dans les années 50). En un mot : un livre très agréable à lire, qui joue avec des concepts sympas.
Contre : scientifiquement assez pauvre, et puis globalement pas vraiment SF /anticipation (en dehors du début) puisque la période couverte est assez courte
Dans l'ensemble : vous avez ici un livre dit de SF qui n'est pas à mettre entre toutes les mains. Pourquoi ? Parce que cela se lit tout seul, et pourrait donner envie d'en lire d'autres à un néophyte. Mais pour autant, c'est très peu représentatif du genre, et parfois on se retrouve presque dans un film hollywoodien. Cela m'a d'ailleurs beaucoup fait penser - au point de me demander si ce n'était pas une adaptation libre - au film les femmes de l'ombre.
Pour ma part, j'ai bien aimé. Et dans tous les cas, n'hésitez pas à essayer, sans attentes fortes en SF mais avec pour seule volonté de passer un bon moment !
PS : dans l'ensemble, j'ai quand même tout à fait envie de lire la suite - cela se lit tellement vite-, mais les critiques me font peur :)